Ne manquez rien avec l’infolettre.
Vie

L’escalade en Estrie : Penchant pour les sommets

L’accès aux parois naturelles d’escalade n’est pas toujours réglementé et ne peut grimper qui veut, où il le veut. Mais en Estrie, les endroits accessibles aux amoureux des parois rocheuses sont magnifiques. Mathieu Péloquin de chez Atmosphère nous en parle.

PASSION DE LA ROCHE

Le premier coup de coeur de Mathieu Péloquin est Pinnacle, un des premiers parcours d’escalade au Québec. "Pinnacle, c’est un lieu plein d’histoire et le seul avec des voies aussi longues en Estrie. En plus, sur la falaise de 190 mètres, au-dessus du lac Lyster, la vue est spectaculaire." D’origine granitique, le mont Pinnacle a connu deux éboulements majeurs au cours des 150 dernières années. Les dépressions formées à la suite de l’effondrement des parois ont créé de splendides voies d’accès. "À Pinnacle, les grimpeurs de tous niveaux peuvent trouver leur compte", nous dit l’amateur de grimpe. Situé au coeur du parc Harold F. Baldwin, le mont Pinnacle niche à 400 mètres d’altitude, à l’extrémité du haut plateau appalachien des Montagnes blanches. Ne le confondez pas avec le mont Pinacle (avec un seul "n"), pour sa part situé à Frelighsburg.

"Les grimpeurs un peu plus expérimentés peuvent aussi se rendre au mont Orford, à la falaise du pic aux Corbeaux, ajoute Mathieu Péloquin. Le site est moderne et des encrages y sont fixés; les grimpeurs y ont besoin de moins d’équipement." Le pic aux Corbeaux, c’est une cinquantaine de voies, la plupart complètement équipées; un environnement convenant même aux grimpeurs de classe mondiale. Situé sur le territoire de la Sépaq, le pic aux Corbeaux est parfois fermé pour des raisons de protection de la faune. "Les grimpeurs devraient téléphoner avant de se rendre puisque lorsque le faucon pèlerin est en période de nidification, la paroi d’escalade n’est pas accessible."

VERTIGE ENTRE LES MURS

En avril dernier, une deuxième vocation était offerte à l’église presbytérienne érigée rue Brooks, à Sherbrooke. Jean-Martin Cyr et son collègue en ont fait un lieu d’escalade extraordinaire: Vertige Escalade. "La mission de Vertige, nous dit Jean-Martin, est de faire croître la pratique de ce sport et de l’offrir à tous les amateurs, quel que soit leur âge ou leur niveau d’habileté. On a aujourd’hui quelque 350 membres."

Ingénieur natif de Sherbrooke, Jean-Martin a créé son premier Vertige en 2005, dans une église de Salaberry-de-Valleyfield. "À Sherbrooke, l’église est superbe. On a gardé le marbre, le granit, les vitraux; même le jubé est intact." Vertige offre des cours aux débutants aussi bien qu’aux grimpeurs avancés. Mais attention, prévient Jean-Martin, "quiconque essaye l’escalade à Vertige a la piqûre!"

CARNET D’ADRESSES /

Parc national du Mont-Orford
3321, chemin du Parc
Orford
1 877 843-9855

Mont Pinnacle
1883, chemin May
Coaticook
1 866 665-6669

Vertige Escalade
286, rue Brooks
Sherbrooke
819 340-1810
www.vertige-escalade.com