Ne manquez rien avec l’infolettre.
Vie

Le toucher thérapeutique : Brève art de vivre

Le toucher thérapeutique est un concept bien différent de la massothérapie qui s’inspire d’une technique du monde antique. Il n’implique pas nécessairement le toucher direct. Le thérapeute passe les mains près du corps et procède à ce qu’il appelle un transfert énergétique. "Si l’on ferme les yeux et qu’une personne s’approche de nous, on ressent immédiatement sa présence. Bien souvent, on n’a pas besoin de toucher l’autre pour qu’il y ait contact humain", explique Jocelyn Vincent, président de l’Association canadienne des thérapeutes en médecines douces. Cette approche s’adresse notamment à des personnes pour lesquelles il y a contre-indication de masser, les personnes atteintes d’un cancer ou du VIH-sida. "Ça peut aussi plaire à des gens qui veulent reprendre tranquillement contact avec le toucher, ou du moins contact avec un autre être humain, comme les victimes de violence sexuelle", mentionne M. Vincent. Au fond, une séance de toucher thérapeutique est essentiellement un temps d’écoute. "C’est une approche humaine avant d’être technique", explique-t-il. Certaines personnes mettent en doute les effets réels de cette méthode, affirmant que si elle fonctionne, ce n’est relié qu’à l’effet placebo. "Il ne faut toutefois pas négliger l’impact d’une intention humaine positive et de l’attention accordée à autrui", nuance Caroline Anton, massothérapeute de formation.

Pour de l’information sur le toucher thérapeutique: www.asscdm.com

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie