Chouette, la rentrée entre collègues!
Vie

Chouette, la rentrée entre collègues!

La rentrée, ce n’est pas déprimant quand on évolue dans un environnement dynamique, entouré de collègues avec lesquels on a du plaisir à travailler. Et que peut-on trouver de mieux pour les apprécier hors du bureau et enrichir l’ordinaire qu’une bonne table ou un bon bar?

Si l’été, une ronde de golf, un barbecue collectif ou un pot en terrasse comblent d’aise nos collègues, lorsque le mois de septembre arrive, que le rythme de travail s’intensifie et que le temps commence à manquer, il faut faire preuve de créativité pour proposer de petites parenthèses agréables entre deux urgences. Un dîner ou un souper d’affaires sont parfois un peu protocolaires, alors nous nous sommes amusés à trouver de bonnes solutions le matin, au bureau en journée et à l’heure populaire de l’apéro.

Déjeuner avec classe

Les restaurants qui proposent un décor soigné, une qualité de la nourriture et un service supérieur pour le déjeuner ne sont pas légion à Montréal. Nous sommes très friands de ce repas, mais préférons souvent un petit resto de quartier avec ses classiques œufs-bacon-pommes de terre à une table plus haut de gamme. Toutefois, dans un contexte professionnel, surtout si l’on veut en profiter pour faire une réunion, il est possible de trouver la perle rare dans des hôtels comme le Fairmount The Queen Elizabeth (900, boulevard René-Lévesque Ouest, Montréal, 514 861-3511, fairmont.com/queen-elizabeth-montreal). Dès 6h30, du lundi au vendredi, le bistrot Le Montréalais nous accueille avec différentes formules sous forme de buffet chaud ou froid et de plats à la carte assez variés. D’une capacité de quelque 350 personnes, la salle à manger peut contenter tous les types de clientèle et a une vue imprenable sur le Vieux-Montréal. De plus, les petits groupes de travail de quatre ou cinq personnes peuvent aussi s’installer sur la mezzanine, plus intime.

Si vous appréciez davantage les petits établissements, rendez-vous dès 7h30 au Café Cherrier (3635, rue Saint-Denis, Montréal, 514 843-4308, cafecherrier.ca), une institution du Plateau qui est achalandée du matin au soir, quelle que soit la saison. On y déguste pour déjeuner des spécialités classiques comme la traditionnelle omelette western ou aux légumes et on peut napper ses tartines de compote de pommes et rhubarbe maison. De quoi attaquer sa journée de travail sur une bonne note.

Dîner au bureau

La plupart du temps, quand on n’a pas le temps d’aller au resto le midi, les choix gastronomiques au bureau sont assez limités. Soit on apporte sa popote de la maison, soit on se fait livrer avec des collègues de la pizza ou des combos de poulet. Mais il est maintenant tout à fait possible de se faire plaisir au bureau en faisant affaire avec des traiteurs qui font bien les choses comme Chef à votre service (514 991-6513, chefavotreservice.com) qui propose des formules de repas livrables de trois services (entrée – plat principal – dessert) tout à fait convaincants. Il faut dire que la chef de cette petite entreprise, Marie-Pierre Denis, a derrière elle 13 ans d’expérience en restauration, dont 6 passées auprès de Racha Bassoul au restaurant Anise. Quelques exemples au menu qui change chaque semaine? Soupe de citrouille et pomme grenade, bouillabaisse et rouille, ou encore pomme au four, crème anglaise et épices.

Avec le même soin apporté aux détails, le chef cuisinier-pâtissier Olivier Perez, qui a évolué par le passé au sein de l’équipe de Joël Robuchon et du Taillevent à Paris, a lancé L’Olivier (514 771-6437, loliviercuisine.com), une gamme de 24 plats surgelés faits artisanalement que l’on peut consommer sur le champ ou réserver pour un autre jour de la semaine. Risotto, paëlla, ragoût d’agneau, bœuf bourguignon, blanquette de poulet au citron, gratin dauphinois, potages et desserts peuvent ainsi être dégustés en tout temps entre collègues, dès que le besoin s’en fait sentir. Une excellente manière de couper court à la malbouffe au bureau et de gérer les impondérables.

5 à 7 réussis

Chaque personne a sa vision du 5 à 7. Certains le préfèrent reposant avec un bon verre de vin à la main. D’autres profitent du brouhaha ambiant pour refaire le monde autour d’un bock de bière. D’autres encore se préparent déjà aux festivités de la soirée en commandant des cocktails tout en écoutant la prestation d’un DJ. Montréal est une ville qui permet toutes ces avenues et il est facile, dans chaque quartier ou presque, de trouver son bonheur en la matière. Voici cependant quelques coups de cœur de notre rédaction, chacun ayant une atmosphère bien particulière. Commençons avec le Philémon Bar (111, rue Saint-Paul Ouest, Montréal, 514 289-3777, philemonbar.com) au décor rustique, à la belle carte des vins et à la faune bigarrée qui prend d’assaut l’endroit dès 17h15 certains jours. Il est plus adapté à une clientèle trentenaire qu’étudiante, tout comme le Furco (425, rue Mayor, Montréal, 514 764-3588, barfurco.com), bar de l’heure aux abords du Quartier des spectacles à la savante décoration industrielle chic et aux cocktails très réussis selon les experts du genre. Au centre-ville toujours, un petit tour au Phillips Lounge (1184, Place Phillips, Montréal, 514 871-1184, phillipslounge.com) nous invite au farniente avec ses confortables fauteuils, sa musique discrète et ses œuvres contemporaines aux murs. Mais on peut aussi profiter de sa grande terrasse extérieure pour siroter quelques verres avant que le froid ne s’installe. Enfin, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, L’Assommoir (112, rue Bernard Ouest, Montréal, 514 272-0777, assommoir.com) est une référence en matière de 5 à 7 festifs avec une carte de 300 cocktails, un menu composé de tapas, de tartares et de plateaux à partager idéaux pour les groupes, ainsi que des prestations ou des événements presque tous les soirs. De quoi prendre beaucoup de plaisir entre collègues comme entre amis. 

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!