On Déjeune : Breakfast Club
Vie

On Déjeune : Breakfast Club

Les membres d’On Déjeune représentent une nouvelle génération de foodies plus urbaine et moins élitiste. 

L’art de la table était jadis chose réservée aux Julia Child, Martha Stewart et autres icônes ménagères de ce monde. Aujourd’hui, on constate une réappropriation du genre par des disciples à l’image plus diversifiée et, surtout, plus colorée. On pense au phénomène de vedettariat des chefs tatoués aux allures de rockers et à des individus comme Alexandre Champagne, qui est passé de la série web à la virilité parodique Contrat d’gars au blogue de cuisine à l’esthétique léchée Trois fois par jour. Les derniers arrivés de ces néofoodies sont les membres d’On Déjeune, un blogue qui a vite fait parler de lui en seulement deux mois.

C’est au Passé composé, bistro du Plateau où le petit-déjeuner est roi, que nous avons rencontré Tim BuronMichel Beauchemin, Jeanne Rondeau-Ducharme et Olivier Normandin-Guénette, qu’on connaît d’abord et avant tout en tant que Maybe Watson du groupe Alaclair Ensemble. Un rappeur au fin palais? Pas plus rare que ça, nous apprend Olivier: «J’ai mangé l’un des meilleurs déjeuners de ma vie chez Snail Kid des Dead Obies. Il sait vraiment bien recevoir!» Après avoir méticuleusement inspecté le menu d’un œil expert, leurs choix sont faits. Ce sera donc l’œuf poché au foie gras, la gaufre maison aux pommes caramélisées à l’érable, le pain doré au panko (chapelure japonaise) et le classique «déj’ du Passé composé», un régal pour carnivores avec son bacon, ses saucisses, et son jambon cuit sur l’os.

Une fois le déjeuner commandé, on peut enfin passer aux choses sérieuses, à savoir l’histoire derrière l’aventure On Déjeune. «C’est au café Pagaille que l’idée a germé. La veille, j’avais eu une expérience particulièrement mauvaise dans un resto de déjeuners, et en en discutant, on a réalisé qu’on partageait les mêmes affinités sur ce plan-là», relate Olivier. Approchant la trentaine, les amis d’enfance se sont surpris à troquer les bars pour les cafés, se retrouvant durant le jour plutôt qu’au petit matin. «C’est un projet qui est né naturellement. On a toujours aimé découvrir de nouveaux endroits où déjeuner ensemble et on a décidé de lancer un blogue sur le sujet. On l’a créé sur-le-champ au Pagaille, et cette journée-là, on est allés manger dans trois cafés différents!», se rappelle Michel en riant. «On ne veut pas faire une couverture systématique de tous les endroits où on sert des déjeuners», poursuit Tim, excluant du coup les grandes chaînes qui viennent à l’esprit. «On n’est pas des critiques, mais on offre des standards de qualité. On a certains critères, on est vraiment picky; ça peut nous prendre une heure pour choisir où aller!» Et ils comptent bien essayer tout ce qu’il y a sur le marché, du petit bistro de quartier comme Le Passé composé à la classique binerie comme le Cosmos dans NDG ou le Beauty’s sur le Plateau.

À l’aube du dévoilement de leur site web, la démarche d’On Déjeune se précise. L’équipe travaille actuellement sur un concept de podcast qui marierait bouffe et musique avec invités spéciaux de divers domaines, ainsi que sur les événements VIPdejs, des brunchs exclusifs improvisés dans des établissements ne servant autrement pas de petits-déjeuners. Ils ont déjà essayé ce concept de restauration pop-up avec le chef Antonin Mousseau-Rivard, du restaurant Le Contemporain du MACM, et l’expérience s’est avérée un franc succès. On Déjeune, c’est finalement une célébration de l’amour de la bonne chère et du goût du beau, à grands coups d’autodérision (leurs jeux de mots valent la visite de leur compte Instagram à eux seuls). La démocratisation de l’art de la table et le souci de bien manger que l’on observe de plus en plus traduiraient, semble-t-il, un désir universel de prendre soin de soi en commençant par l’estomac.

Alors, quel est le verdict du petit-déjeuner du Passé composé selon les autoproclamés eggsperts? Opulent et impeccable, tout particulièrement grâce à son pain doré panko, croustillant à souhait à l’extérieur et d’un moelleux sans pareil à l’intérieur. Armé de shooters de jus de mangue et lime, une autre spécialité de la maison, le quatuor rebelle du déjeuner boit à sa santé. Et c’est en toute sincérité qu’on boit aussi à la sienne.

 

Vous pouvez suivre les périples culinaires d’On Déjeune sur:

instagram.com/ondejeunefacebook.com/ondejeune et twitter.com/ondejeune.

Un site web est présentement en construction. 

 

Bistro Le Passé composé

950, rue Roy Est

514 524-6663

bistropassecompose.com

 

VIDÉO: 5 OBJETS QUI INSPIRENT MAYBE WATSON

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!