Vie

Vins espagnols : La nouvelle Espagne viticole

Le monde des vins ibériques a beaucoup changé ces dernières années. Voici les dernières tendances et une sélection de vins espagnols représentant cette évolution.

Pendant longtemps, la notoriété de l’Espagne viticole était l’affaire de deux vins: le rioja et le jerez. Aujourd’hui, de nombreuses petites régions se démarquent. À la suite d’un récent voyage en Espagne, je vous fais part, dans cette chronique, des dernières tendances en matière de vins de ce pays en pleine évolution.

De nouvelles régions

Troisième pays producteur, l’Espagne compte 70 appellations d’origine. La réputation de ce pays de la péninsule ibérique reposait principalement sur les régions de la Rioja et de l’Andalousie (Jerez). Lors d’une deuxième vague favorable, dans les années 80, les régions de Penedès, Navarra et Ribera del Duero ont contribué à la popularité grandissante des vinos espagnols. Récemment, c’était au tour de la région du Priorat d’améliorer l’image qualitative. Aujourd’hui, ce sont les petites régions de Bierzo, Toro, Cigales et Valdeorras, entre autres, qui prennent la relève.

Cépages autochtones

Un cépage domine la scène qualitative espagnole: le célèbre tempranillo, connu sous différents noms (ull de llebre, cencibel, tinto fino, tinto de toro, tinto del pais, aragonez, etc.), selon la région de production. Mais il y a évidemment de nombreux cépages autochtones à découvrir. Au cours de ce récent voyage, en plus du tempranillo, j’ai particulièrement apprécié le mencia de la région de Bierzo, le verdejo à Rueda et le godello de Valdeorras.

Révolution qualitative

Comme dans la plupart des pays viticoles, un nombre croissant de producteurs consciencieux optent pour la culture biologique ou biodynamique. Le respect des sols, le contrôle des rendements et la recherche de la maturité complète du fruit représentent les nouvelles tendances espagnoles. Les rendements de nombreuses régions sont limités naturellement, grâce au climat sec et chaud.

Dans un style qui rappelle davantage le "Nouveau Monde" viticole, de nombreux amateurs et experts sont trompés lors de dégustations à l’aveugle. Ces vins riches et amples, gorgés de soleil et d’alcool, séduiront les fans de crus davantage mûrs, goûteux et pleins en bouche. L’avenir des vins espagnols semble en de bonnes mains. Une nouvelle vague de petits producteurs scrupuleux à la recherche de qualité supérieure élaborent des pinards particulièrement impressionnants (Dominio del Bendito, Raul Perez, Belondrade, José Pariente, Rejadorada).

Voici quelques crus espagnols de régions moins connues à découvrir:

L’aubaine /

La Mano Mencia Roble 2008 Bierzo, Vinos de Arganza
Espagne, 11462180, 12,95$
/85

Élaboré avec le cépage mencia, voici un beau pinard de tous les jours. Nez fruité d’intensité moyenne, bouche dotée d’une certaine structure et de matière. Un vin à bon prix, à la fois original et satisfaisant. À découvrir avec les grillades de porc.

Et deux solides rouges /

Dominio del Bendito 2009 Toro
Espagne, 11155251, 21,40$
/89

Le cépage tempranillo porte ici le nom de tinto de toro. Un vin plein, au nez de fruits noirs mûrs et de notes florales. De la matière et du caractère, la bouche charme par sa richesse en fruit et sa rondeur… Un plaisir à déguster avec la pizza à la saucisse italienne.

Petalos 2009 Bierzo, Descendientes de J. Palacios
Espagne, 10551471, 21,60$
/88

Ce très beau flacon est également issu du cépage mencia. Superbe nez de prune et de poivre savamment boisé. Un vin moyennement corsé, savoureux à souhait, doté d’un bel équilibre et de tannins veloutés. Une combinaison gagnante avec la bavette à l’échalote.

www.nickhamilton.ca

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie