Vie

Lampes : Sculptures de lumière

Les lampes ne font plus qu’éclairer. Elles participent désormais à sculpter la personnalité d’un espace intérieur.

La lumière n’est plus simple lumière. Elle se fait aujourd’hui architecturale, pour mettre en valeur notre patrimoine urbain, voire sculpturale. Pour la diffuser, ses supports, lampes, lustres et autres fixations agissent aussi comme source d’inspiration. En papier, bois ou tissu, ils se font discrets, aériens, presque absents, pour mieux sculpter la lumière.

Origami de lumière

On l’a vu au dernier Salon international de design d’intérieur de Montréal (SIDIM). Fixé à une tige en fibre de verre, un pliage de papier japonais en guise d’abat-jour semble flotter dans l’espace, reposant mollement entre sol et plafond. L’ensemble tient davantage de la sculpture que de la lampe sur pied. Une pièce qui vaut qu’on la mette en valeur. Ce n’est pourtant ni un artisan ni même un designer qui l’a imaginée.

« Je suis directeur photo en cinéma et j’ai toujours aimé bricoler, explique son concepteur Daniel Jobin, de Narcislight. Il y a cinq ou six ans, j’ai créé une lampe à partir de lentilles de spots de cinéma. L’éclairage était beau, mais pas la lampe. Je voulais quelque chose de plus aérien, de plus léger. J’ai alors pensé au papier. »

C’est ainsi qu’il se lançait l’an dernier dans les pliages. Évitant l’origami traditionnel qu’il trouve trop figuratif, le concepteur cherche à proposer une forme inédite. Le résultat est Origami-1, la première lampe d’une série qu’il veut longue. « Je travaille très fort sur un nouveau modèle que je compte présenter prochainement! »

Cocottes en bois

On les croirait en papier, tant leurs formes sont fluides. Des suspensions en feuilles de palmier ou en noix de coco éclatée. Des luminaires sur pied aux allures de fleurs de nénuphar… Pourtant, les lampes de l’Atelier Cocottesont en bois!

Graphiste de formation, Isabelle Augera profité de deux congés de maternité pour réaliser un projet qui lui tenait à coeur. « J’aime le côté végétal de mes créations qui tiennent plus du graphisme que de l’ébénisterie. Je travaille mes placages de merisier ou d’érable à la main comme de l’origami. » Ayant créé son entreprise il y a à peine un an et distribuant ses créations depuis février seulement, l’entrepreneure en a déjà séduit plus d’un, du Musée d’art contemporain de Montréal à la boutique de design québécois Interversion.

« Beaucoup de clients viennent aussi me visiter à mon atelier pour choisir une lampe ou me commander une taille sur mesure. » D’ici le printemps prochain, Isabelle Auger projette de créer des modèles pour l’extérieur, en plastique recyclé. « Ce sera toujours dans le même esprit, mais fait pour être dehors. »

Parapluies de lumière

Laurent Loison

compose des meubles et accessoires à partir de presque rien. Quelques morceaux de bois récupérés, des pieds de table recyclés, des bouts de parapluies usagés… Mais, à une époque où l’écodesign sert de fourre-tout dans lequel on trouve souvent plus d’objets quelconques qu’intéressants, cet artiste donne le sentiment de deviner l’âme de vieux matériaux abandonnés.

Ses coffres en bois et ses miroirs semblent venir d’un autre âge. Ses portemanteaux sont des sculptures étonnantes capables d’habiter littéralement un mur. Depuis peu, l’ébéniste s’intéresse à la lumière. « J’aime le relief nouveau que l’éclairage donne aux choses. »

À partir de simples parapluies, il a construit des lanternons qui ont des parfums d’exotisme. Avec le support en carton de vieux rouleaux de tissu qu’il enveloppe de chutes de lycra imprimé, Loison invente des colonnes rétro-éclairées qui tracent des fantasmagories dans l’espace. « On me sollicite de plus en plus pour créer des ambiances lumineuses », constate-t-il. À côté des intérieurs résidentiels et des soirées événementielles, on peut voir certaines de ses créations dans le cadre des Parcs Vivantsdu quartier Centre-Sud, jusqu’au 9 septembre.

Adresses /

Narcislight (Daniel Jobin): lampes offertes chez Homier Luminaire (2140, rue Bélanger, Montréal) ou sur www.narcislight.com

Atelier Cocotte (Isabelle Auger): 2065, rue Parthenais, # 276, Montréal, www.ateliercocotte.com

Atelier du Pic-Bois (Recycle) (Laurent Loison): 2205, rue Parthenais, #110, Montréal. Page Facebook: Atelier du Pic-Bois (Recycle)

Parcs Vivants: www.parcsvivants.blogspot.com

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!