La Clandestine, la brasserie à la montréalaise de Repentigny
Restos / Bars

La Clandestine, la brasserie à la montréalaise de Repentigny

« Le concept de cette brasserie située au cœur de Repentigny, est une idée d’Audrey-Anne Boulanger, du chef Philippe Racine et de moi », explique Matthieu Bonneau, le troisième compère de cette belle aventure.

Une idée audacieuse venue d’un constat simple : « Il manquait une sorte de brasserie pour bien manger et boire, une place qui ressemble à ce qu’on peut trouver à Montréal au niveau de l’importation des vins, les bières en micro, les cocktails et une belle carte de nourriture. » Alors ils sont passés à l’action, et le restaurant célèbrera sa première année en décembre. Mais « l’anniversaire attendra que la période des fêtes soit passée! » ajoute Matthieu en riant.

Un concept particulier? Le cinq à huître. Si le restaurant sert des huîtres tous les jours, c’est le mercredi qu’il faut se précipiter pour cet évènement. L’huître à 1 dollar jusqu’à 20h, une idée originale qui fait un carton, même si la marge de profit est faible.

Les arrivages varient : Nouveau-Brunswick, Îles de la Madeleine ou ailleurs… Des huîtres qui peuvent être arrosées d’une des bouteilles de la très belle sélection de vins blancs en importation privée, ou de l’Orgasme, une bière faite à partir de levure champenoise.

Simple mais de bon goût

En plus des huîtres, une carte alléchante est disponible. « Nos crevettes à l’argentine, le bœuf et le hot-dog 14 pouces avec une saucisse faite maison sont vraiment populaires. Et il y a une table d’hôte à l’ardoise pour 25 dollars par personne, où tout le monde peut y trouver son compte. »

Il y avait une demande de restaurant simple mais de bon goût en banlieue : « On oublie que les gens sont mal desservis en banlieue et c’est ce qui fait notre force. J’ai servi un groupe qui m’a dit : “C’est bien parce qu’on a l’impression d’être à Montréal, mais on est à deux minutes à pieds de chez nous.” Pour nous, c’est très gratifiant. »

Pour Audrey-Anne, Philippe et Matthieu, il n’y a pas que dans les grandes villes qu’on a le droit de se régaler, et si les gens n’ont « pas encore la culture de l’apéro », les choses vont bientôt évoluer. « Parce que du vin à la gastronomie, tout évolue, et la génération qui arrive est beaucoup plus éduquée qu’avant. Tranquillement, on amène cette nouvelle forme de culture… »

Brasserie La Clandestine
458, rue Notre-Dame – Repentigny
450 932-4245

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!