Vie

Saguenay-Lac-Saint-Jean : Pèlerinage historique

Pour voir le Saguenay-Lac-Saint-Jean sous un autre œil, dans la foulée du chemin de nos ancêtres, des tacons-sites nous invitent à remonter au temps des colonisateurs pour "réexplorer" la région.

En 1838, la Société des Vingt-et-un colonisait le Saguenay et en 1849, c’était le tour du Lac-Saint-Jean. Le développement de la région s’est effectué à partir du tracé d’une route patrimoniale amérindienne dont un organisme culturel, Interaction Qui, assure aujourd’hui la commémoration. À la façon d’Hansel et Gretel semant de petits cailloux pour retrouver leur chemin, le projet Une île à l’envers parsème la région d’amoncellements de pierres prenant la forme d’une ouananiche pour souligner l’importance des sites choisis lors de l’établissement de la région. À l’instar des inukshuks, cinq nouvelles structures se sont élevées cet été, nous invitant à effectuer un pèlerinage pour revisiter l’histoire de cette contrée.

La première halte est le tacon-site de Desbiens, érigé sous le signe du feu. Occupée par les Amérindiens depuis 4000 ans, la localité a été le siège d’un poste de traite, un lieu privilégié d’échange entre les diverses nations amérindiennes. Aujourd’hui, on peut y visiter le Centre d’histoire et d’archéologie de la Métabetchouane, qui nous permet d’y retrouver différents objets, vestiges du passé. Cette petite municipalité nous offre même la chance de remonter le fil du temps jusqu’à la période glaciaire par la visite de la Caverne Le Trou de la fée. Il s’agit d’une grotte de granit datant de la dernière période de glaciation où l’on peut s’introduire pour descendre jusqu’à 225 pieds sous terre. Questionnez les gens de la place et on vous parlera d’une légende qui a pris naissance lors de la dernière guerre mondiale et qui est liée à ce site fascinant.

La municipalité voisine, Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, attire notre regard sur les immenses champs bordant le lac Saint-Jean. Le tacon-site vient ici incarner la terre et l’arrivée de l’agriculture dans la région. À cette fin, le Centre d’interprétation de l’agriculture et de la ruralité propose la visite d’une ferme d’animaux et la traversée d’un labyrinthe géant à travers un champ de maïs. Les journées venteuses de l’automne se prêtent à merveille à une promenade sur la plage municipale, où l’on pourra s’amuser à lancer des petits cailloux plats et tenter de deviner les contours de la rive de l’autre côté du lac.

La municipalité d’Hébertville est le siège de deux tacons-sites, dont l’un est consacré à la francophonie et l’autre, aux cours d’eau. Que l’on se rappelle le radeau muni de 60 voiles utilisé lors de la traversée du lac Kénogami pour amener 75 hommes de Kamouraska en 1848. Le mont Lac-Vert vous en met plein la vue, à toutes les fins de semaine, avec son Festival d’automne. En plus du superbe panorama qu’offre l’ascension en télésiège, on y trouve aussi un pavillon d’interprétation exposant quatre tableaux qui font état du tracé de la route des fourrures et des étapes du développement du Lac-Saint-Jean. Sur place, une tour d’observation de 40 pieds se dresse pour nous permettre de mieux s’imprégner du majestueux paysage. Pour ceux dont l’appétit aura été creusé par l’air frais de la montagne, la fromagerie Lehmann sollicite un autre sens pour vous faire découvrir son patelin. Ses fromages, le Valbert et le Kénogami, sauront à coup sûr émerveiller votre palais. L’Auberge du presbytère est l’endroit tout désigné pour se reposer. Rustique sans être austère, elle nous charme avec son ameublement d’époque, sa terrasse, son bar et son foyer. Dans cet ancien presbytère, la famille Bilodeau vous offre une table d’hôte faite à partir de produits du terroir.

Le tacon-site qui ferme le circuit est situé dans l’arrondissement de Jonquière à Saguenay. Cette structure, installée au Centre national d’exposition, a pour objectif de souligner les particularités et maladies génétiques de notre région dues au nombre restreint de familles lors de la colonisation. Ce dernier amoncellement de roches ne nous conduit pas à la maison d’une sorcière, mais à l’exposition-concours Sacrées Citrouilles, qui en est à sa 11e édition. Elle donne l’occasion de réaliser nos propres créations, qui seront exposées à partir du 22 octobre pour la joie des petits et des grands. À noter que le Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean aura lieu du 29 septembre au 2 octobre au Holiday Inn de Jonquière.

Sur les tacons-sites: www.culture.sagamie.org/centres/fiche-interaction.html

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!