Ne manquez rien avec l’infolettre.
Vie

Bas-Saint-Laurent : Concerto en Bic majeur

Pleins feux sur les Concerts aux îles du Bic, dans le Bas-Saint-Laurent, pour leur 10e anniversaire.

C’est le temps de la musique du 5 au 14 août dans la région du Bic. L’événement Concerts aux îles du Bic, lancé il y a 10 ans par le violoncelliste James Darling et la violoniste Élise Lavoie dans la chapelle de Saint-Fabien-sur-Mer, est devenu un incontournable provincial des festivals de musique classique. "C’est le seul festival de musique de chambre à l’est de Québec", s’enorgueillit sa directrice administrative, Esther Gagnier. Marque de fabrique? Des rendez-vous intimes avec musique de chambre et musiciens, en église ou en plein air, en duo, trio ou davantage. En plus des concerts intérieurs, cordes et vents s’accordent à merveille pour des prestations gratuites dans le cadre naturel des îles du Bic.

Ce sera "une saison anniversaire remplie d’émotions et de moments forts", promet le duo Darling-Lavoie, codirecteurs artistiques. Mesure fiable du chemin parcouru: plusieurs artistes ayant participé aux éditions précédentes sont de retour, comme les pianistes Daniel Jalbert et Mathieu Gaudet, enfants du pays, et deux membres de l’Orchestre métropolitain: la violoniste Yukari Cousineau et la pianiste Jennifer Bourdages.

En préouverture, l’ensemble Caprice, titulaire de deux prix Opus (Concert et Interprète de l’année), ouvrira le bal à l’église du Bic le 5 août avec La follia et les gitans baroques. Le 13 août, on clôturera 10 jours de festivités sonores en faisant la part belle à la musique viennoise (Strauss, Schubert…) avec une vingtaine de musiciens et autant de choristes recrutés dans tout le Bas-Saint-Laurent. Ce singulier "choeur du 10e" aura déjà fait entendre ses voix lors d’un concert consacré à Bach et à la musique anglaise le 10 août.

A l’église du Bic, place aux ensembles avec des oeuvres de Poulenc, Ravel et Chausson, avant de plonger dans l’univers plus intime d’une série de duos de charme à la chapelle de Saint-Fabien-sur-Mer, en bordure de fleuve, celle-là même dont le duo Darling-Lavoie était tombé amoureux il y a 10 ans, rappelle Mme Gagnier.

Petite entorse à la règle des concerts dans la région du Bic, on se déplace en ville (Rimouski) le 12 août au soir pour un Cabaret du 10e aux accents très contemporains, offert par le Quatuor Saint-Germain qui interprétera des oeuvres de Golijov, Oesterle, Glass et de la Québécoise Ana Sokolovic.

Les moins mélomanes aimeront l’idée du concert-apéro d’une heure, le vendredi 12 à 16h, à l’église du Bic, dans une ambiance décontractée, avec Beethoven et Fauré au menu! Tout au long du festival, les visiteurs du Parc national du Bic pourront aussi découvrir des musiciens à l’oeuvre au détour d’un sentier ou à la Ferme à Rioux. Nouveauté cette année: le 8 août sur la place de l’Église au Bic, on présente le film à forts accents musicaux Le violon rouge, de François Girard. Et pour clore le tout, public et Ensemble Rythmus se retrouveront le 14 août dans le parc du Bic pour un pique-nique musical haut en couleur.

www.bicmusique.com

De la peinture à l’environnement, en passant par la sculpture

Il n’est pas trop tard pour aller faire un tour au Symposium de peinture du Kamouraska, où une centaine d’artistes sont à l’oeuvre à Kamouraska ou aux alentours jusqu’au 24 juillet (www.symposiumdukamouraska.com).

Les défenseurs de l’environnement se donnent pour leur part rendez-vous à Trois-Pistoles, du 27 au 31 juillet, pour la neuvième Échofête (www.echofete.ca). Enfin, comme chaque été, on peut aller admirer sur la plage de Sainte-Luce les oeuvres éphémères des participants au traditionnel concours de sculptures de sable, les 23 et 24 juillet (418 775-4748).