Ne manquez rien avec l’infolettre.
Guide albums

Alaclair Ensemble
Les maigres blancs d’Amérique du Noir

Indépendant, 2013

Eman clôt la suite officielle de l’iconique 4,99 en scandant: «Alaclair, c’est le fun, mais j’aimais mieux Accrophone.» Le génie du collectif tient dans cette phrase: l’ironie, l’autodérision, le ver d’oreille, l’admission qu’on est «post» plein de choses. Les textes sont toujours aussi libres et jouissifs, surprenant l’auditeur au détour de chaque ligne, conséquence heureuse de la combinaison de quatre des rappeurs les plus créatifs qu’on ait connus au Québec. Au pitonnage, c’est un retour bienvenu à des hymnes grand public, laissant de côté les explorations stylistiques des projets intermédiaires. Le coup est fumant: réussir à capter l’air du temps et l’aiguiller pour lui donner la pérennité du classique intemporel. La première galette était quasi parfaite, et celle-ci est encore plus aboutie.