Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Guide albums
Albert Schnelzer: Tales From Suburbia

Albert Schnelzer
Tales From Suburbia

BIS/Naxos, 2018

Le compositeur suédois Albert Schnelzer est né dans les années 1970, et il ne fait pas comme s’il n’avait jamais entendu du rock. Il a déjà écrit un solo de piano inspiré d’Iron Maiden, et les deux concertos qu’il présente ici sont directement inspirés de Pink Floyd. Crazy Diamond, un concerto pour violoncelle (Claes Gunnarsson), et Brain Damage, un concerto pour orchestre (Gothenburg Symphony/Benjamin Shwartz), ne citent pas la musique du groupe anglais, mais puisent dans ses thèmes récurrents (la folie de Syd Barrett, le contrôle mental, etc.) pour s’en inspirer. La démarche est intéressante. Une troisième pièce, Tales from Suburbia, nous ramène encore à ses (nos?) souvenirs d’adolescence. Une musique très évocatrice, qui pourrait être celle d’un ballet.

Extraits ici: bis.se/albert-schnelzer-tales-from-suburbia