Guide albums
Ariane Moffatt: Petites mains précieuses

Ariane Moffatt
Petites mains précieuses

Simone Records, 2018

Avec ce sixième album studio, la fée marraine de l’électropop vogue vers des mers plus disco, vaguement soul, se prêtant à de succulents exercices de style sur La statue et Pour toi – les morceaux les plus réussis de cet opus. Mais sous ses dehors pailletés, au-delà de ces deux brûlots aigres-doux dignes d’Abba et du premier extrait (Les apparences) un brin répétitif, Ariane Moffatt se vautre dans une mélancolie qu’on lui connaissait déjà, une lenteur. Elle émeut avec Du souffle pour deux, en ouverture, un texte énigmatique sur l’amour qui s’étiole ou l’épuisement maternel, dur à dire, et davantage sur Pneumatique noir, cette chanson qui traite d’Alzheimer. La danse reprend sur la huitième piste avec O.N.O., une collaboration avec CRi, producteur d’avant-garde, avec des arrangements ancrés dans le futur qui nous révèlent l’auteure-compositrice-interprète sous un jour presque expérimental et plus rafraîchissant que jamais.