Ne manquez rien avec l’infolettre.
Guide albums

Benoît Charest
Mars et Avril

Simone Records, 0000

Oubliez le Benoît Charest swingant des Triplettes de Belleville. Pour le film de science-fiction québécois Mars et Avril, le musicien a plutôt créé une sorte de jazz cosmique. Le genre de musique que Jacques Languirand, par ailleurs acteur dans le film, fait jouer dans ses émissions de radio. Les cordes, les cuivres et les vibraphones s’y mélangent à des synthétiseurs qui rappellent la musique de Vangelis pour Blade Runner. Côté mise en ambiance, c’est diablement réussi: on en sort avec l’impression d’avoir vu le film. Mais, créé pour être une trame sonore, ce disque, qui contient peu de mélodies et intègre des extraits de dialogues, semble à son meilleur en trame sonore, justement. À mettre le soir, quand notre appartement se transforme en vaisseau spatial en route vers Mars.