Guide albums
Brenda Navarrete: Mi Mundo

Brenda Navarrete
Mi Mundo

Alma, 2018

Il y a de ces albums explosifs qu’on écoute, début février, et dont on sait d’instinct qu’ils seront encore parmi nos favoris au moment du bilan de l’année. Cubaine pur-sang avec un look d’enfer, Brenda Navarrete possède la voix idéale et le caractère pour défendre ce qu’elle chante. À la fois très roots et très jazz, sensuelle, mystique et gouailleuse aussi, la musique qu’elle nous propose dans ce premier opus solo est récupérée en partie du répertoire d’Interactivo, un groupe majoritairement féminin dont elle était la figure de proue. Enregistré à La Havane, où elle cogne sur ses tambours Batàs depuis le conservatoire Amadeo Roldán et où elle a remporté le premier prix du célèbre concours de percussion La Fiesta del Tambor, Mi Mundo (Mon monde) a été réalisé par Peter Cardinali avec une poignée de musiciens très créatifs, dont le batteur Horacio «El Negro» Hernandez et les bassistes Munir Hossn et Alain Perez. Olé!