Ne manquez rien avec l’infolettre.
Guide albums
Christine and the Queens: Chris

Christine and the Queens
Chris

Because Music, 2018

À l’instar d’Abba et de Petula Clark, Héloïse Letissier adapte son propre matériel pour courtiser les contrées étrangères. Une mise en marché qui étonne à l’ère des plateformes d’écoute en continu, mais qui cadre merveilleusement avec l’esthétique surannée de cette seconde offrande. Si la musicienne, dans l’intro de la plage 1 (Comme si on s’aimait), cite directement Everybody des Backstreet Boys, elle collectionne un amas de motifs sonores éclectiques comme des chuchotements façon Mylène Farmer (le bridge de Follarse), les riffs funky de Prince (Le G) et le phrasé de Michael Jackson (Goya! Soda!), où elle compare d’ailleurs ses 17 ans à une toile du grand maître espagnol Francisco de Goya. On pense également à La Roux côté instrumentation, à une Céline Dion du cycle D’eux pour la voix comme à mi-chemin entre chanson et R&B. C’est diablement bien produit, écrit dans la prose vaporeuse qu’on lui connaît, et la chanteuse s’y révèle pas mal plus mordante, voire théâtrale, dans ses interprétations.