Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Guide albums
Dead Obies: DEAD.

Dead Obies
DEAD.

Bonsound, 2019

Secoué par le départ de Jean-François Ruel alias Yes Mccan en mai dernier, Dead Obies ressort d’un long et sinueux examen de conscience sur DEAD., troisième long-jeu qui marque un repositionnement sonore et artistique dans la discographie du quintette montréalais. Si Gesamtkunstwerk (2016) s’articulait conceptuellement autour de La société du spectacle de Guy Debord, DEAD. ne détonne pas par son propos – du moins sa démarche réfléchie et élaborée –, mais bien par son alternance efficace entre ses compositions veloutées (Run Away, Doo Wop, 2gether) et ses brèves trames trap abrasives aux basses enivrantes (André, C’est bon, 24). Soyez rassuré : malgré la perte d’un membre fondateur, 20SOME, Joe Rocca, Snail Kid, Ogee Rodman et VNCE CARTER n’ont perdu ni vélocité ni charisme et frappent en plein dans le mille avec cette offrande résolument plus pop et moins audacieuse que la précédente, mais non pas moins diversifiée, qui consolidera sans doute la place de la formation au firmament du rap québ.