Guide albums
Dilly Dally: Heaven

Dilly Dally
Heaven

Dine Alone, 2018

Après s’être pris en pleine gueule le succès de son premier album Sore en 2015, le combo de Toronto a failli jeter l’éponge, trop dépassé par les événements. Au lieu d’abdiquer, les quatre membres de Dilly Dally ont plutôt choisi de prendre un peu de recul et d’utiliser cette énergie destructrice qui les assaillait pour en tirer quelque chose de positif, et ce quelque chose s’intitule judicieusement Heaven. Sur ce nouvel effort inespéré, Dilly Dally canalise ses émotions en neuf puissants titres, tous portés par l’unique voix de la chanteuse Katie Monks, une voix à la fois douce mais inquiétante qui se transforme souvent en cris rauques et poignants. S’il est légèrement moins heavy que le précédent SoreHeaven n’en demeure pas moins un disque aux couleurs grunge/doom metal intense, criblé de rythmes lourds et nappé de guitares stridentes et lancinantes, preuve qu’entre l’enfer et le paradis, il n’y a souvent qu’un pas.