Ne manquez rien avec l’infolettre.
Guide albums
Ellemetue: En pays lointains

Ellemetue
En pays lointains

Dare To Care, 2018

Dans un monde mirant son point de rupture, Ellemetue emploie l’évasion de la science-fiction et de ses sons afférents – et, deux ans après Rare à l’état naturel, le duo synthwave de l’ex-Georges Leningrad Mingo L’Indien et de son acolyte Nunu Métal revient avec un deuxième album comme un journal de bord de visiteurs/conquérants de nouvelles planètes. Exploratoire comme le thème s’y prête, En pays lointains travaille des alliages de ponctuations concrètes, vents aliénés, choeurs de synthèse et guitares épiques dans des grandeurs d’horizons qui sont autres, aussi possibles que risqués. Quelques manipulations avisées viennent appuyer la voix encore verte de Nunu Métal – par laquelle se déploie un récit en vignettes descriptives, moins surchargées que sur Rare à l’état naturel – et les tangentes stylistiques apparaissent précisées, pour fonder une offre expérimentale plus orfévrée, qui se définit davantage, dans laquelle une pop kosmische embryonnaire s’estompe pour que la recherche sonore et les ambiances priment.