Guide albums
Fabrizio Cassol: Strange Fruit

Fabrizio Cassol
Strange Fruit

Outthere/Instinct, 2017

Sorti plus tôt cette année et passé quasiment inaperçu, cet album-concept est le parfait exemple du possible chef-d’œuvre tombé droit dans une craque, mais qui resurgit au moment du bilan annuel, ici en 2017. L’architecte du projet est le musicien Fabrizio Cassol, qui a enregistré les pièces détachées de ce collage à travers le monde pendant cinq ans; les réalisateurs, basés en Belgique, sont le pianiste soul-jazz Eric Legnini et Jean Lamoot, l’ingénieur réputé pour ses prises de son dans le domaine des musiques du monde. Le tout est construit autour de Strange Fruit, la complainte antiségrégationniste incarnée et popularisée par Billie Holiday à la fin des années 1930, que certains défendent encore comme «la chanson du siècle». On entend différentes déclinaisons de cette macabre ballade d’un pendu et des morceaux inspirés par… blues malien, chant choral, voix pygmées, rythmique afro-cubaine: tout s’unit, tout se mélange pour expier la douleur vers un monde meilleur.