Ne manquez rien avec l’infolettre.
Guide albums
Gang Gang Dance: Eye Contact

Gang Gang Dance
Eye Contact

4AD/Beggars/Select, 0000

D’emblée, ce cinquième album de la formation new-yorkaise risque de dérouter les auditeurs de la première heure. Débutant avec une longue entrée en matière de plus de 11 minutes, Gang Gang Dance plonge davantage dans une sorte d’électro world fortement teintée de sonorités synthétiques des années 80. Le son est légèrement feutré, les basses sont discrètes, les textures, mal définies, tout ici rappelle le son d’enregistrements d’il y a 25-30 ans. Si l’exercice de style est assez réussi et le canevas, plutôt bien défini – avec ses croisements de jazz, de world beat, d’ambient nouvel-âgeux, de psychédélique, de pop électro et de techno -, le résultat de ce Eye Contact est par contre assez ordinaire. On a par moments l’impression d’entendre une version édulcorée de The Art of Noise ou autres Cocteau Twins et on se lasse vite de ce voyage un peu trop linéaire.