Guide albums
Guy Bélanger: Traces & Scars

Guy Bélanger
Traces & Scars

Disques Bros, 2017

Revoici l’homme à l’harmonica! Dans ce western nordique, misant toujours sur la simplicité et sur son fidèle trio, le grand Guy nous livre cette fois un opus plus instrumental et surtout plus mélancolique que les précédents. D’entrée de jeu, il salue le départ tout récent de son chum bluesman Bob Walsh dans My Dearest Friend. Chemin faisant, il croise les gratteux de cordes Claude Fradette, Kaven Girouard, Preston Reed, le virtuose écossais du tapping, le violoncelliste Eric Longsworth (long time no see), et un compositeur néo-zélandais – Delaney Davidson – de qui il emprunte une chanson émouvante: Little Heart. Navigant entre folk, rock, blues et musique de film à grands coups de pedal steel, entre traces et cicatrices, le menu de cet album ne casse pas les briques, mais ne nous sert rien de réchauffé. À noter le son lumineux fait avec application, dans l’Est, chez Piccolo.