Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Guide albums
Immortal: Northern Chaos God

Immortal
Northern Chaos God

Nuclear Blast, 2018

Rebienvenue dans le «Blashyrkh», le royaume de l’obscurité et du froid que le guitariste et chanteur Demonaz a imaginé dans les débuts d’Immortal pour donner corps aux textes et à la musique du groupe norvégien. La sortie d’un neuvième album sans la contribution d’Abbath, le chanteur-guitariste qui a cofondé Immortal avec Demonaz en 1991, sera probablement considérée comme une hérésie par les fans de la première heure. N’empêche qu’en matière de son et de style, Northern Chaos God est un digne successeur à At the Heart of Winter (1999), Sons of Northern Darkness (2002) et All Shall Fall (2009). Le fait qu’ils aient tous été réalisés par Peter Tägtgren (Hypocrisy) n’y est sûrement pas étranger. Le black métal de Northern Chaos God est cru, froid et entraînant, mais son principal défaut est son manque de variété sur le plan rythmique, à tel point qu’on a parfois l’impression d’écouter plusieurs fois la même chanson.