Ne manquez rien avec l’infolettre.
Guide albums
Karlof Orchestra: Fuck'n'Shit Baby Love!

Karlof Orchestra
Fuck'n'Shit Baby Love!

Worldchaos, 2002

Déjà, la pochette-pastiche d’un album de Dave Brubeck donne le ton: ce premier album du Karlof Orchestra est avant tout l’ouvre de mélomanes cyniques. Fouillant dans leur tiroir à références, Karlof Galovsky et son équipe de «charognards du rock» ont concocté un maelström d’influences de toutes sortes en forme d’album-concept où les morceaux sont détournés de tout sérieux pour se transformer en petits bijoux d’autodérision. Pourtant, derrière ces chansons psychédéliques lo-fi aux mélodies accrocheuses et ces sketchs-intermèdes absurdes, se cache une certaine lucidité où le mal de vivre est transformé en boutades, et où le désir de plaire prend la forme d’un pied de nez à l’industrie du disque. Fuck’n’Shit Baby Love! (quel titre!) regorge de perles volontairement mal astiquées qui annoncent l’arrivée d’un auteur-compositeur-interprète sauvagement singulier. À prendre tel quel.