Ne manquez rien avec l’infolettre.
Guide albums
Le Husky: Chanson moderne pour cyniques romantiques

Le Husky
Chanson moderne pour cyniques romantiques

Grosse Boîte/Outside, 2007

Pris sous l’aile de Grosse Boîte, branche pop franco de Dare to Care, Yannick Duguay, alias Le Husky, débarque avec un premier album complet, deux ans après la parution d’un maxi prometteur. À l’instar de Navet Confit, Le Husky s’inscrit parmi cette vague d’artistes de la scène locale désireux d’explorer les confins de la pop en employant une facture musicale tout à fait contemporaine. Appuyé par des collaborateurs tels qu’Alexandre Champigny, Dumas et Éric Patenaude (Télémaque), Duguay élargit sa palette sonore et propose un condensé de mélodies recherchées et d’arrangements bien fignolés, tout en continuant de distiller son mal de vivre avec des textes noirs comme l’encre. Toutefois, si elle ne manque ni d’émotion ni de texture, la pop cafardeuse du cabot manque parfois de mordant (tout comme sa voix d’ailleurs). Tout de même, rarement un disque n’a aussi bien porté son titre.