Guide albums
Morbid Angel: Kingdoms Disdained

Morbid Angel
Kingdoms Disdained

Silver Lining Music, 2017

Si vous êtes encore sous le choc du grotesque mélange d’industriel et de death métal d’Illud Divinum Insanus (2011), soyez rassurés. Kingdoms Disdained n’est pas seulement marqué par le retour du chanteur-bassiste Steve Tucker, c’est l’album que le groupe de Floride aurait lancé s’il n’était pas parti en 2004. Autrement dit, le neuvième disque de Morbid Angel est la suite logique de Formulas Fatal to the Flesh (1998), Gateways to Annihilation (2000) et Heretic (2003), avec en prime une dose de Covenant (1993) et Domination (1995) dans le roulement de la batterie de Scott Fuller (Annihilated, ex-Abysmal Dawn) et la dynamique hypnotique des morceaux Paradigms Warped, Declaring New Law et Architect and Iconoclast. Du très bon Morbid Angel.