Guide albums
Tricky: ununiform

Tricky
ununiform

False Idols/!k7/Outside, 2017

Relocalisé à Berlin depuis trois ans, Tricky s’est, paraît-il, assagi. Ce 13e effort du
ténébreux chantre trip-hop est peut-être le plus positif qu’il ait jamais réalisé, mais un
disque positif de Tricky, c’est aussi gai qu’une journée de pluie. Tricky demeure donc
Tricky avec ses ambiances sombres et claustrophobes mais quelques fois (heureusement?)
ponctuées de morceaux plus upbeat, tels que les excellentes New Stole et Armor.
Enregistré à Moscou, ununiform voit Tricky colorer son trip-hop d’éléments trap, hip-hop,
pop et dub, reprendre Hole (Doll Parts) et encore une fois faire appel à une pléiade de
chanteuses aux jolies voix dont Martina Topley-Bird et quelques rappeurs russes… Quant
au principal intéressé, il se contente de marmonner, comme toujours. Rédemption,
contentement; Tricky confronte son passé et son futur, jette un regard sur l’héritage qu’il
laisse et même sur la mort sur cet album sans réelles surprises mais en phase avec l’ensemble
de son oeuvre.