Cinq expos estivales à Québec
Arts visuels

Cinq expos estivales à Québec

Les journées de pluie ont noirci le décor et les nouvelles sont mauvaises encore? Pas de problème : on a des suggestions de sorties pour vous. 

De la crème de la bande dessinée européenne à l’art actuel, Québec et sa Rive Sud regorgent de bons plans au rayon des expos. Une belle saison qui sera forcément marquée par la découverte, l’émerveillement, les couleurs vives.

Hergé à Québec (Crédit: Caroline Décoste)
Hergé à Québec (Crédit: Caroline Décoste)

Hergé à Québec
Musée de la Civilisation
Jusqu’au 22 octobre

Peu de bédéistes ont eu autant d’impact que Georges Remi, le père de Tintin. Son style, la ligne claire, a fait école et continue d’inspirer les dessinateurs d’aujourd’hui.

Précises, toujours assez ludiques et regorgeant de petits détails, les cases d’Hergé (comme dans R.G.) fascinent toujours autant, même 34 ans après sa mort. Si bien que le musée homonyme débarque à Québec pour nous faire découvrir l’homme derrière le célèbre reporter fictif. Un corpus de 300 dessins, affiches et autres artéfacts assemblés pour retracer sa riche carrière qui ne se limite pas au Capitaine Haddock, Milou et leurs copains.

// À lire aussi: notre entrevue avec Vincent Giguère, conservateur de la collection d’œuvres d’art du MCQ

Philippe Halsman, Alfred Hitchcock pour la promotion du film The Birds, 1962 © 2016 Archives Philippe Halsman / Magnum Photos (Courtoisie MNBAQ)
Philippe Halsman, Alfred Hitchcock pour la promotion du film The Birds, 1962 © 2016 Archives Philippe Halsman / Magnum Photos (Courtoisie MNBAQ)

Philippe Halsman
MNBAQ
Jusqu’au 4 septembre

Il était un photographe people, certes, mais il n’a jamais donné dans la facilité pour autant. Originaire de la Lettonie, Philippe Halsman a débuté sa carrière de portraitiste dans le Paris de l’entre-deux-guerres avant de migrer vers les États-Unis qui l’ont accueilli à bras ouverts. C’est là que le croqueur d’images a immortalisé Alfred Hitchcock, Marilyn et tant d’autres, qu’il a signé moult pages couvertures marquantes du magazine Time.

Créateur de la jumpology, cette technique visant à photographier ses sujets en train de sauter, Halsman privilégiait les poses et expressions faciales authentiques. Naturelles, sans masque.

// À lire aussi:  notre entretien avec Anne-Marie Bouchard, conservatrice de l’art moderne au MNBAQ

Hydres, 2014-2015, série, dessin, encre sur papier, 60 X 40 X 2,5 cm (sélection)
Hydres, 2014-2015, série, dessin, encre sur papier, 60 X 40 X 2,5 cm (sélection)

Giorgia Volpe
Maison Hamel-Bruneau
Jusqu’au 3 septembre

Cette artiste est vraiment partout. Imbriquée au mobilier urbain depuis deux ans avec Les passages insolites, incorporée au dernier parcours déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant…? et aux festivités d’ouverture du Pavillon Pierre Lassonde.

Mais qui est vraiment Giorgia Volpe? Et quelle est sa démarche? La Maison Hamel Bruneau promet de répondre à ces questions, ou plutôt de satisfaire notre curiosité avec l’exposition Tisser l’existant. Une rétrospective, ni plus ni moins, de ses 15 dernières années de pratique.

Sans titres, Élise Provencher, impression laser, acrylique, styromousse, céramique, bois, tissus, détails (Crédit: C. Genest)
Sans titres, Élise Provencher, impression laser, acrylique, styromousse, céramique, bois, tissus, détails (Crédit: C. Genest)

Tendresse abjective
Regart
Jusqu’au 27 août

Le chouette centre d’artistes lévisien clôt sa saison avec un corpus des plus funky, la mise en relation du travail de quatre créateurs en phase avec notre temps : Anna Hawkins, Élise Provencher, Collin Johanson et Hugo Bergeron.

Un corpus d’œuvres décadentes comme With Outthrust Arm de Hawkins, ce collage de vidéos boboches tirées de Youtube et immortalisant la sculpture du groupe de Laocoon stationnée dans un musée du Vatican. Une citation visuelle empreinte de beaucoup d’humour sise non loin de la céramique féministe (Guerrières) de Provencher – un autre coup de cœur.

Les trésors de l'Assemblée nationale (Crédit: C. Genest)
Les trésors de l’Assemblée nationale (Crédit: C. Genest)

Les trésors de la Bibliothèque
L’Assemblée nationale
Jusqu’au 8 septembre

Peu de gens, même à Québec, savent qu’ils ont accès à la collection de livres et aux archives de nos élus.  Et pourtant!

Soyons honnêtes : les heures d’ouvertures particulièrement limitées, circonscrites aux horaires de bureau, peuvent être un peu rébarbatives. C’est vrai.  Or, l’été et ses vacances nous permettent cette petite visite, ma foi, fort sympathique dans ce lieu mythique de la politique québécoise. La collection maison est considérablement riche et étalée, en partie, sous des boites de verres pour le grand bonheur des bibliophiles. On peut même y voir un ouvrage de… 1473!

// À lire aussi: notre « visite libre » de la bibliothèque de l’Assemblée nationale

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!