Ne manquez rien avec l’infolettre.
Prix Iris 2020: Il pleuvait des oiseaux et La femme de mon frère se démarquent
Cinéma

Prix Iris 2020: Il pleuvait des oiseaux et La femme de mon frère se démarquent

Il n’y a pas que les films qui sortent du lot, les réalisatrices aussi: 6 des 7 longs métrages finalistes pour l’Iris 2020 du Meilleur film ont été réalisés par une femme.

Le Gala Québec Cinéma a été annulé, coronavirus oblige. L’organisme Québec Cinéma et Radio-Canada planchent sur un concept pour souligner le travail exceptionnel des artisans québécois du 7e art. En attendant les détails de la remise des prix, ils ont dévoilé les nominations ce jeudi.

Deux films se distinguent: Il pleuvait des oiseaux et La femme de mon frère. 

Le film de Louise Archambault récolte pas moins de 13 nominations dont Meilleur film, Meilleur scénario, Meilleure interprétation féminine dans un premier rôle (Andrée Lachapelle), Meilleure interprétation masculine dans un premier rôle (Gilbert Sicotte), Meilleure direction de la photographie et Prix du public. 

Le premier long-métrage de Monia Chokri suit de près avec 11 nominations incluant Meilleur film, Meilleure réalisation, Meilleure interprétation féminine dans un premier rôle (Anne-Élisabeth Bossé), Meilleure interprétation masculine dans un premier rôle (Patrick Hivon), Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec et Prix du public. 

Le cinéaste Podz talonne le podium avec ses dix nominations pour Mafia Inc, son film sur le crime organisé, dont Meilleur film, Meilleure interprétation masculine dans un premier rôle (Marc-André Grondin), Meilleure direction artistique ainsi que Prix du public. 

Le vingtième siècle, un ovni signé Matthew Rankin, brille dans neuf catégories dont Meilleur premier film, Meilleure réalisation, Meilleure direction artistique et Meilleur musique originale. Antigone de Sophie Desraspe n’est en reste avec ses huit nominations dont Meilleur film, Meilleure réalisation, Meilleur scénario, Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec et Révélation de l’année (Nahéma Ricci). 

Les films Kuessipan, Jeune Juliette, Matthias & Maxime et Sympathie pour le diable se distinguent également en récoltant de nombreuses mentions.

Il n’y a pas que les longs-métrages qui sortent du lot, les femmes aussi. « Cette année de cinéma québécois a été exceptionnelle à plusieurs niveaux », remarque la directrice générale de Québec Cinéma, Ségolène Roederer. « Plusieurs films ont su aller chercher une large audience auprès du public québécois et six des sept longs métrages finalistes pour l’Iris 2020 du Meilleur film ont été réalisés par une femme, du jamais vu !» En tout ce sont 30 longs métrages de fiction, 32 longs métrages documentaires, 17 courts métrages d’animation et 37 courts métrages de fiction qui ont été évalués par le jury.

La liste complète des nominations.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie