BloguesErrances

Mon 2014 en musique, t’entends?

2014_julie

L’année 2014 fut, pour moi, une série de lentes appréciations musicales, pendant laquelle, pour apprécier un album, une chanson, un spectacle, je devais soit être plongée dans un recueillement total ou, à l’opposé, danser jusqu’à ne plus sentir mes jambes. La demi-mesure n’existait pas, en 2014. Les titres suivants, qu’il s’agisse d’albums complets, de maxis ou de chansons, ont tourné en boucle toute l’année ou ont été des découvertes de dernière minute, post-fin de session universitaire. Toujours est-il que ces créations bottent des derrières, bien que cette liste soit loin d’être exhaustive, tout comme les concerts mentionnés en fin de billet. On écoute, on apprécie, on en profite.

13 disques qui tournent en boucle

Lydia Ainsworth – Right From Real
(Arbutus Records)

Excellent moment de contemplation. Une ambiance forte, classico-électro.

Christine and the Queens – Chaleur humaine
(Because)

Juste de bons moments pop et de la danse contemporaine libératrice.

Chromeo – White Women
(Last Gang Records)

Si tu ne danses pas en écoutant Chromeo, t’es mort en-dedans.

Antoine Corriveau – Les ombres longues
(Coyote Records)

Le nouveau poète parolier, à l’imagerie sombre et douce.

Lisa LeBlanc – Highways, Heartaches and Time Well Wasted
(Bonsound)

Furieusement country folk, Lisa LeBlanc foudroie avec ses compos et reprise anglo.

Alden Penner – Exegesis
(Indépendant)

Ma surprise de l’année. Sensible à souhait, mais pointu dans l’exécution.

Désolé, cette vidéo n'existe plus.

Tanya Tagaq – Animism
(Six Shooter Records)

La gagnante du prix Polaris 2014 qui se livre corps et âme.

The War On Drugs – Lost in the Dream
(Secretly Canadian)

Je sais pas si on peut encore utiliser le terme « alternatif », mais voilà : c’est le best de l’alternatif, je dirais.

Désolé, cette vidéo n'existe plus.

4 chansons pour le fun

Fanny Bloom – Piscine

Tsé, la toune de l’été? Voilà.

The Barr Brothers – Even The Darkness Has Harms

Ce groupe est juste parfait pour capter l’errance.

La Roux – Let Me Down Gently

Danser et pleurer simultanément. Why not?

TV On The Radio – Happy Idiot

Parce que c’est TVOTR.

3 spectacles qui tuent

Neutral Milk Hotel @ Olympia (18 janvier 2014)

Malgré quelques accrocs, le simple fait de voir ce groupe en spectacle vaut une mention ici.

Beck @ Place des arts (25 juin 2014)

Beck était en forme. Beck a donné un spectacle qui dressait un portrait de sa carrière, de Loser à Country Down, en passant par Sexx Laws.

Tanya Tagaq @ Centre PHI (8 novembre 2014)

Voici à peu près ce que vous auriez pu y voir :

+++

Bien sûr, il y eut beaucoup d’autres bons moments musicaux, tout au long de l’année (et elle n’est même pas encore terminée). Sans doute que janvier sera aussi l’occasion de revisiter certains albums ou répertoires sur lesquels je suis vite passée. Pas bien grave, tout ça. L’important est de rester curieux(se) et ouvert(e) à tout. Ledoux out.