Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Rap local : les 50 meilleurs projets de 2018
Musique

Rap local : les 50 meilleurs projets de 2018

À l’heure des bilans, voici notre palmarès des 50 projets hip-hop québécois (albums, EPs et mixtapes) qui ont marqué les 12 derniers mois. 

46-izzy

50.GLOZE
Phthalo

Indépendant

Méconnu sur la foisonnante scène des beatmakers montréalais, Gloze dévoile une savoureuse trame hip-hop lo-fi sur son deuxième projet en carrière. Entre lueurs jazzy brumeuses et relents electronica oniriques, Phthalo épate par son côté paisible, où l’on flotte sans trop se poser de questions.

46-izzy

49.KORIASS
la nuit des longs couteaux

Disques 7ieme Ciel
Saisissant, La nuit des longs couteaux est un livre ouvert sur la vie tortueuse d’un rappeur québécois qui, plus que jamais, ose affirmer haut et fort sa vulnérabilité. En revanche, bien qu’on le sente sincère dans son approche créative, Koriass semble faire du surplace à bien des égards, carburant à la même amertume que sur Rue des Saules, son troisième album qui abordait sensiblement les mêmes thématiques noires. Critique complète ici.
46-izzy

48.Monk.e
couronne à double tranchant

Indépendant

Sur son septième album, Monk.E explore les paradoxes qui l’habitent. Épaulé par PSTV, Kaytranada, VNCE.Carter et bien d’autres à la production, le rappeur montréalais se fait plus sincère et honnête que jamais dans ses textes, signe d’une maturité exemplaire.

46-izzy

47.LIamliamliam
SUMMIT

Indépendant

Encore un peu trop sous-estimé, LiamLiamLiam trace discrètement son chemin. Avec Summit, un sixième projet solo tapissé de R&B et de soul, il s’en tient à l’essentiel et livre l’un de ses meilleurs projets en carrière. 

46-izzy

46.souldia
survivant

Explicit
Avec ce quatrième album en trois ans, Souldia continue de s’imposer comme «la voix de la rue», laissant l’émotion brute, forcément négative, avoir le dessus sur un quelconque fil narratif. S’il ressasse bien souvent les mêmes émotions avec le même genre de flow très tranché, il témoigne d’une polyvalence certaine en se laissant aller sur des chansons plus mélodieuses, comme les puissantes Le bonheur des autres et Le sablier.
46-izzy

45.LAF
hôtel délices

Indépendant
Forts de leur expérience scénique dûment acquise lors des dernières Francouvertes, les six acolytes de LaF donnent une impulsion plus fluide et organique à leur proposition musicale sur Hôtel délices. Plus lisse et moins aventureux que leur éminent Jello, paru en 2017, ce mini-album comporte une folie bien dosée entre les différentes forces du groupe.
45-lary

44.marie-gold
goal : une mélodie

Indépendant

Bénéficiant d’un beau rayonnement sur les ondes des radios universitaires, ce qui l’a d’ailleurs menée vers une victoire au dernier GAMIQ, Marie-Gold mérite l’attention qu’on lui donne depuis le début de l’année. Fignolé à point, son premier EP solo mélange influences jazz et trap avec une admirable limpidité. 

44-kgoon

43.illa j
john yancey

Jakarta
Après avoir exposé ses habiletés de mélodiste sur Home l’an dernier, le Montréalo-Californien originaire de Detroit continue de brouiller les pistes entre soul et hip-hop sur ce quatrième album solo. Encore une fois épaulé par le compositeur Calvin ValentineIlla J se révèle comme un artiste complet, aussi à l’aise au chant qu’au rap.
43-trinisha

42.lost
bonhomme pendu (chapitre 3)

5sang14

Si Bonhomme pendu (chapitre 2), sorti fin 2016, nous avait montré un rappeur articulé aux propos empreints de vulnérabilité, ce troisième volet nous expose un artiste ambitieux, en pleine connaissance de son talent et de ses moyens. Malgré des textes un peu moins puissants et complexes dans leur ensemble, Lost s’assure de garder sa place au sommet des plus talentueux rappeurs d’ici grâce à cette estimable mixtape.

42-hardbody

41.artistes variés
for my city [VOL. 1]

Indépendant
For My City [Vol. 1] met en vedette une pluralité de beatmakers aux styles différents, sans pour autant tomber dans l’assemblage disparate. Traversée par une esthétique trap chaleureuse aux contours de jazz et de soul, la compilation se permet aussi des instants lo-fi plus rugueux. Voilà un aperçu significatif de la richesse qui habite la scène hip-hop québécoise ces derniers temps. Critique complète ici.
41-morti

40.planet giza
zzz

Indépendant
Peu importe la direction qu’ils prennent, les trois beatmakers derrière Planet Giza semblent incapables de faire un faux pas. Après avoir atteint le top 5 de ce même palmarès l’an dernier, le trio continue de parfaire son audacieuse proposition avec ZZZ, un court EP de trois titres à la finesse d’exécution remarquable, quelque part entre trap et future funk.
38_tizzo51tr4p.jpg

39.tizzo x shreez
51tr4p Fr4p50

Canicule Records

Très discret depuis la sortie d’Ignorant, duo avec Rwo paru en 2014, Tizzo est revenu en force cette année avec quatre projets, dont deux en collaboration avec son proche complice Shreez. Propulsé par l’hymne instantané On fouette, proclamé chanson hip-hop québécoise de l’année sur les ondes de Ghetto Erudit, 51tr4p Fr4p50 est une dose d’énergie brute qui épate par son côté impétueux à l’impulsion vivifiante.

38-lunice

38.speng squire
this moment belongs to us

Indépendant
Speng Squire a tout pour réussir, et il le montre encore avec This Moment Belongs to Us, un deuxième album plus incarné. Si l’influence Drake n’est jamais très loin, le Montréalais s’affirme avec un peu plus d’originalité sur cet opus, profitant notamment de productions un plus colorées et étoffées, notamment offertes par Tommy Kruise, MyRookieYear et son comparse habituel DRTWRK.
37-club-nuage

37.ragers
raw footage

Saboteur Records

Ragers marque un tournant dans sa jeune carrière avec Raw Footage, un premier album créé sur mesure pour ses vigoureux spectacles. Officiellement joint par un quatrième membre, Billy Eff, le groupe montréalais s’éloigne du lumineux Joshua (2017) pour proposer une oeuvre plus sombre, à la fois bigarrée et très inspirée.

36-flawless

36.rowjay
hors catégorie

COB65
Avec son quatrième projet Hors catégorie, Rowjay ajoute un peu de propos à sa signature rap ignorante, s’appropriant à juste titre le personnage uniforme et très caricatural qu’il s’est créé il y a plusieurs années. Appuyé par les excellents Doomx (de Planet Giza), Freakey! et Platinumwav à la production, le rappeur de Saint-Léonard livre ici cinq de ses meilleures chansons à vie.
35-st-liam

35.amideluxe
carnage

Indépendant
Originaire de Sept-Îles, Amideluxe broie du noir avec une intensité redoutable sur Carnage, un deuxième EP solo impétueux aux influences heavy metal, screamo et hip-hop expérimental. Entouré par ses acolytes du collectif 9 9 9, le rappeur et producteur creuse un sillon hardcore trap encore peu exploité au Québec.
34-cj

34.deusgod
southside chronicles

Indépendant
Secret encore bien gardé du microcosme rap local, DeusGod se joint à l’estimé producteur Vincent Pryce sur Southside Chronicles, mini-album où se croisent trap et southern hip-hop dans un amalgame déjanté et unique en son genre. Au micro, le Montréalais se confie avec humilité sur ses problèmes de consommation avec un flow précis et coloré.
33-rymz

33.jei bandit
badmind

Indépendant
Plus équilibré qu’açai, mini-album paru en juin dernier, BADMIND est de loin la parution la plus accrocheuse de Jei Bandit en carrière. Avec ce quatrième EP solo, le rappeur et producteur montre qu’il peut livrer des chansons concises et linéaires, sans perdre son excentricité.
32-yes

32.dopamine
dark days

Indépendant
Lancé en 2017, puis officiellement réédité cette année, dark days n’a pas connu le rayonnement qu’il mérite, malgré son haut niveau d’ingéniosité et de qualité. Faisant suite à l’embryonnaire White Nights, ce deuxième projet du duo montréalais Dopamine, composé des rappeurs et beatmakers Yabock et Zilla, explore une piste trap sombre aux relents punk bien dosés.
31-slumgod

31.the lyonz
2nd U (Pt. I)

Indépendant
Trois ans après Peace Beyond The Pines, le duo THe LYONZ se révèle avec audace sur ce deuxième EP. Laissant place aux textes intimistes et humbles de Norrin, rappeur à la voix éraillée qui rappelle celle de Nate Husser, 2nd U (Pt. I) fait preuve d’une évolution notable, notamment sur le plan des compositions enveloppantes du très prometteur beatmaker SLV.
30-nicholas

30.Jai nitai lotus
affirmations

Higher Power
Avec son deuxième album solo Affirmations, attendu depuis l’éminent Something You Feel (2012), Jai Nitai Lotus se réaffirme avec inventivité et authenticité. Sur une trame hip-hop aux racines soul psychédéliques, le rappeur et producteur du quartier Notre-Dame-de-Grâce lance des messages sociaux et politiques avisés à la critique puissante, mais au fond d’espoir tonifiant.
29-fouki-pre

29.kirouac
wesh

Indépendant
Appuyé par son camarade Kodakludo à la production, Kirouac fait un pas de géant avec wesh, un deuxième EP qui s’inscrit dans la tendance rap hédoniste d’un certain FouKi. Avec son flow décomplexé, ses textes positifs et son charisme rassembleur, le jeune artiste montre qu’il a l’étoffe pour devenir l’un des rappeurs les plus en vue du Québec.
28-ceasrock

28.high klassified
kanvaz

Fool’s Gold Records
Porté par le puissant single 1919, en collaboration avec Zach Zoya, ce mini-album marque par sa souplesse et son éclectisme, quelque part entre R&B, hip-house et trap planant. Compositeur aguerri, High Klassified confirme une fois de plus sa place au sein des producteurs québécois les plus doués de son époque.
27-jay-scott

27.Jimmie d
rockhead paradise

Indépendant
Aux côtés du prolifique Nicholas Craven, beatmaker au bagage soul et jazz impressionnant, Jimmie D signe un hommage à Rufus Rockhead, défunt propriétaire du mythique bar jazz Rockhead’s Paradise, situé dans la Petite Bourgogne à Montréal. Toujours armé de son flow rigoureux, le rappeur présente ici son projet le plus abouti.
26-speng

26.jah maaz
altitude

Indépendant
À l’instar d’Eman avec Alaclair Ensemble, Jah Maaz prend ses distances avec la proposition éclatée de sa formation LaF pour présenter un projet solo plus sérieux et intimiste. Sur Altitude, le Montréalais d’origine parisienne revendique son attrait pour un style de rap plus puriste, tout en s’assurant d’offrir une facture musicale moderne, élaborée par son talentueux complice bnjmn.lloyd.
25-joe

25.ridgewell & spliff jacksun
odds and ends

Indépendant
Paru le 31 décembre 2017 (alors que notre top 50 de l’année était déjà finalisé), cette collaboration entre le Californien Ridgewell et le Montréalais spliff jacksun est un bijou de hip-hop lo-fi instrumental. Mordus de jazz et de soul, les deux producteurs témoignent avec brio de la force du minimalisme.
24-enima

24.austin j
death has a sound 1.5

Indépendant
Un an après le volume initial, le producteur Austin J présente Death Has a Sound 1.5, une suite de chansons survoltées à l’énergie débordante et à l’efficacité certaine. Avec ses alliés DeusGod, Pat Klurker et Tizzy Fields au micro, le Montréalais étoffe sa proposition noise trap avec dynamisme.
23-moriss

23.lowpocus
purple thang

Indépendant
Révélation probante de la scène des beatmakers de la métropole, Lowpocus frappe un autre coup de circuit avec Purple Thang, un troisième EP dans lequel il réaffirme sa signature phonk. Perfectionniste, le compositeur y déconstruit avec adresse des échantillons de soul et de R&B.
22-kevin-nash

22.LOU PHELPS
002 / love me

Last Gang Records
Le rappeur Lou Phelps se dévoile sans pudeur sur 002 / LOVE ME, son premier album officiel. Inspiré par une rupture, l’opus forme un tout homogène par son thème, mais aussi par sa direction musicale empreinte de future funk et pilotée par son frère Kaytranada.
21-dead-obies

21.jamvvis
lonely thoughts

Indépendant
Composé durant une dépression, ce premier album solo du beatmaker jamvvis a connu un succès considérable sur Soundcloud. Ficelé à la perfection, ce projet est notamment rehaussé par la présence de Lou Phelps et de Nate Husser.
20-jay-scott

20.nate husser
6º

Cult Nation
Deuxième EP d’une trilogie amorcée en juillet dernier, témoigne du paradoxe qui habite Nate Husser à propos de sa ville d’origine, avec laquelle il entretient une relation d’amour-haine. Avec son flow malléable, il prouve une fois de plus qu’il est l’un de nos plus talentueux et polyvalents rappeurs.
19-carabine

19.mori$$ regal & 80rock
regalrock

Indépendant
Après s’être révélé aux côtés de Yerly, Mori$$ Regal trouve un autre complice de valeur en 80Rock, producteur montréalais qui, tout comme lui, a une attirance marquée pour les beats aux consonances soul. Avec ce premier EP en duo, Regal ajoute un peu de couleur à son flow intransigeant.
18-kay-curtis

18.Kris the $pirit
spirit mode vol. 1

Make It Rain
Membre de The Posterz, le rappeur Kris the $pirit sort de l’ombre de son camarade Nate Husser avec Spirit Mode Vol. 1, un premier EP solo qui oscille entre trap psychédélique et cloud rap. Créé en étroite collaboration avec Rob Mil, l’opus propose une incursion dans la vie mouvementée d’un rappeur clairvoyant, qui évite les clichés du gangsta rap pour privilégier un portrait plus complexe de la rue.
17-lowpocus

17.yerly
almost here and there

Indépendant
Sur cette première beat tape en quatre ans, Yerly rend compte de son évolution artistique avec élégance. Adepte de l’esthétique lo-fi, le Montréalais d’origine trifluvienne sait également sortir de sa zone de confort pour proposer des compositions plus poussées, toutes élaborées avec un désir d’explorer sans se mettre de barrières.
16-laf

16.jay scøtt x smitty bacalley
un chevreuil

Propulse Ent.
Le duo terrebonnien Jay Scøtt X Smitty Bacalley brille sur ce deuxième projet collaboratif, qui donne suite au rafraîchissant album conceptuel Stockholm paru l’an dernier. Fins observateurs du quotidien, les deux rappeurs évitent la critique sociale facile et dressent un portrait à la fois lucide et humoristique des relations virtuelles qui caractérisent notre époque. Critique complète ici.
15-lost

15.de.ville
sables

Indépendant
De.Ville se dévoile avec Sables, un premier EP qui tangue vers le hip-hop, l’electro-funk et le raï. Formé du producteur Simon Pierre et du chanteur Ziad Qoulaii, le duo montréalais impressionne avec sa poésie mélancolique, ses envolées vocales puissantes et ses mélanges sonores qui n’ont pas d’égal sur la scène locale à l’heure actuelle.
14-brown

14.kevin na$h
4:00 am

Indépendant

Révélé avec FouKi et QuietMike sur le mémorable Sour Face Musique l’an dernier, Kevin Na$h est l’un de nos rappeurs anglophones avec le plus haut potentiel de réussite à l’international. C’est qu’il nous démontre sur 4:00 AM, court EP dans lequel il affiche davantage les nombreuses possibilités de sa voix et de son flow, l’un des plus aiguisés de la province.

13-drogues-fortes

13.VINCENT PRYCE & NICHOLAS CRAVEN
HABITANTS

Indépendant

Échafaudé sur plusieurs mois, cet album collaboratif entre les producteurs Vincent Pryce et Nicholas Craven est l’une des compilations les plus marquantes de l’année. Contenant des apparitions remarquées de plusieurs rappeurs de pointe de la métropole (Mori$$ Regal, D-Track, DeusGod…), Habitants se dévore du début à la fin.

7-wasiu

12.anomalie
métropole part ii

Indépendant
Sur Métropole Part II, le pianiste et producteur Anomalie présente un vivifiant alliage de jazz, de hip-hop et de funk. Acclamé à l’international, le Montréalais redéfinit ici son groove avec plus de chaleur, en laissant davantage de place à ses élans au piano.
7-wasiu

11.o.g.b
volume un

La Fac
Fusionnant jazz, funk et hip-hop, le septuor O.G.B se démarque de ses compères de la scène rap québécoise avec une formule organique bouillonnante. Sur Volume un, qui fait suite à un premier EP rudimentaire paru en 2017, le groupe mené par le rappeur Franky Fade épate par son minutieux dosage entre explorations progressives et éléments accrocheurs.
11-bnjmn

10.zach zoya x high klassified
misstape

Disques 7ième Ciel
Zach Zoya s’associe au producteur étoile High Klassified sur Misstape, un prodigieux premier EP collaboratif. Même s’il s’étire à peine au-delà de 10 minutes, ce mini-album de cinq pièces témoigne d’une forte complicité entre un producteur au sommet de sa forme et un MC qui entrevoit à une vitesse vertigineuse les multiples possibilités que le rap lui offre.
10-jei-bandit

9.naya ali
higher self

Coyote Records

Avec le saisissant Higher Self, créé en étroite collaboration avec le producteur Kevin Dave, Naya Ali dévoile une confiance inébranlable. Les textes de ce premier EP incarnent à merveille l’attitude et la philosophie d’une rappeuse qui, dans sa quête vers le succès, s’assure de rester humble et fidèle à elle-même.

9-fouki-sour

8.tizzo x shreez
fouette jean-baptiste

Canicule Records
Équilibre parfait entre le flow incisif de Tizzo et celui plus posé de Shreez, Fouette Jean-Baptiste est la prouesse trap la plus puissante de l’année au Québec. À eux seuls, les hits Pour un chèque, Trip, Dragon et, surtout, Ça pue justifient sa place dans ce top 10.
8-cotola

7.fouki
zay

Disques 7ième Ciel
Avec Zay, FouKi relève haut la main le défi du premier album officiel. Profitant de la trame trap lumineuse de son complice QuietMike, prolifique et talentueux producteur, le rappeur de 20 ans offre des textes sincères et habités, qu’il livre avec un flow souple, élastique, panaché, chaleureux, parfois même réconfortant. Critique complète ici.
6-save-yours

6.do, the outcast
the r.e.d zone

Indépendant
Avec cette mixtape, DO, The Outcast fait le point sur une longue dépression, marquée par la mort d’amis proches. Sombre sans être larmoyant, The R.E.D ZONE est fort probablement le projet le plus intime de l’année sur la scène rap d’ici. Encore trop méconnu, le rappeur de 21 ans y témoigne de sa forte complicité avec plusieurs producteurs (dont RZBO et Crevlo), avec qui il a élaboré un objet musical audacieux, qui évoque certains travaux de Madlib dans son alliage de hip-hop expérimental, de lo-fi et de boom bap.
4-giza

5.caro dupont & kenlo craqnuques
multifruits

Indépendant
Couple béni du hip-hop québécois, Caro Dupont et KenLo Craqnuques s’unissent pour l’amour du groove sur Multifruits, une beat tape instrumentale aux lueurs ensoleillées. Épaulés par le saxophoniste Hugo Lamontagne ainsi que les bassistes Karine Gauvin, Carlo Birri et Grégoire Carrier Bonneau, les deux musiciens présentent ici le résultat le plus éclatant de leur indéniable chimie musicale.
5-loud

4.alaclair ensemble
le sens des paroles

Disques 7ième Ciel
Avec Le sens des paroles, Alaclair Ensemble remet les pendules à l’heure. Moins absurdes que d’habitude, les textes de la «gang de chums» traduisent une certaine aversion envers ces gérants d’estrade (lire: «haters») qui les critiquent ou les sous-estiment depuis qu’ils ont réussi à s’imposer parmi les chefs de file de la scène hip-hop québécoise. Malgré quelques pièces qui s’étirent ou qui manquent légèrement de folie, ce cinquième album reste un terreau extrêmement fertile pour les prouesses des emcees. Critique complète ici.
3-husser

3.artistes variés
we don’t die, we multiply

Ghost Club Records
Voilà la carte de visite dont la scène hip-hop montréalaise avait besoin. Initié par l’étiquette Ghost Club Records et le promoteur Multiply MTL (alias DJ Asma), We Don’t Die We Multiply rassemble une vingtaine d’artistes talentueux issus d’un des écosystèmes musicaux les plus fertiles au Québec. On retiendra notamment de cette éminente collection de chansons les prouesses de trois figures un peu plus connues du hip-hop de la métropole: Jah Maaz de LaF (brillant sur Mômes), Ogee Rodman de Dead Obies (en parfaite fusion avec Gabriella Hook sur l’incursion trip-hop All of You signée Lust) et le vétéran Imposs de Muzion (dans une forme resplendissante sur Encore en vie). Critique complète ici.
2-loud

2.izzy-s
empire

Indépendant

Un an et demi après avoir frôlé la mort, Izzy-S s’ouvre comme jamais sur Empire, un percutant premier album. Jeune artiste au lourd passé, mais à l’ambition increvable, le rappeur se confie franchement, sans détour, abordant notamment la dualité incompatible entre la vente de stupéfiants et l’amour qu’il porte à sa famille. Impassible au micro, il garde son sang-froid et présente une douzaine de chansons aux textes éclairés, portées par des productions de haut vol signées Alexdagr8, Alain, Icekrim, Nell P Musicc, Lonik et Ruffsound.

1-eman-vlooper

1.obia le chef
soufflette

Disques 7ième Ciel

Grâce à ce premier album solo, Obia le chef s’impose comme l’un des rappeurs les plus talentueux et pertinents au Québec. Alternant avec un parfait équilibre entre flow chanté à la mode et débit stoïque réglé au quart de tour, le vétéran montre à tous ses pairs qu’on peut adopter les tendances trap du moment sans verser dans l’insipide exercice de style. Intraitable au micro, comme nous l’avaient jadis prouvé ses prouesses aux WordUP! Battles et aux combats de mots de Plus on est de fous, plus on lit!, le Montréalais livre des textes en apparence simples, mais aux doubles sens riches, s’ouvrant avec une certaine retenue sur son passé sinueux. Critique complète ici.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie