Ne manquez rien avec l’infolettre.
Bleu tonnerre et Kung Fury en sélection officielle à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes
Cinéma

Bleu tonnerre et Kung Fury en sélection officielle à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes

La sélection officielle des longs et courts métrages présentés dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes 2015 a été dévoilée aujourd’hui et, y fait belle figure, Bleu tonnerre de Philippe David Gagné et Jean Marc E. Roy, mettant en vedette Dany Placard, dans la catégorie «courts métrages». La comédie Kung Fury qui fait beaucoup parler d’elle ces jours-ci, avec la sortie d’un vidéoclip de David Hasselhoff l’accompagnant, fait aussi partie de la sélection des courts métrages.

Bleu tonnerre

Bleu tonnerre est un conte rural chanté, racontant l’histoire de Bruno, un trentenaire qui se retrouve à la rue suite à une rupture. C’est sous le regard de sa grande sœur que cet homme aura envie de remettre son « suit » bleu et renouera avec une ancienne flamme.

>> Découvrez la trame sonore
>> Les réalisateurs en entrevue avec VOIR

Kung Fury

Aux côtés de Bleu tonnerre, de nombreux courts métrages seront présentés, dont le fameux Kung Fury, de David Sandberg, hommage aux films d’action et d’arts martiaux des années 1980, dont David Hasselhoff signe la chanson thème True Survivor (et je m’excuse, mais je refuse de croire que cette chanson n’existe pas depuis au moins 30 ans):

La sélection officielle de la Quinzaine des réalisateurs

Longs métrages

A Perfect Day de Fernando León de Aranoa
(Première mondiale)

Allende mi abuelo Allende de Marcia Tambutti
(Première mondiale – premier film)

As mil e uma noites (Les Mille et une nuits) de Miguel Gomes
(Première mondiale)
Volume 1, o inquieto (l’inquiet)
Volume 2, o desolado (le désolé)
Volume 3, o encantado (l’enchanté)

Les Cowboys de Thomas Bidegain
(Première mondiale – premier film)

Dope de Rick Famuyiwa
(Première internationale– film de clôture)

El abrazo de la serpiente de Ciro Guerra
(Première mondiale)

Fatima de Philippe Faucon
Première mondiale

Gokudo daisenso (Yakuza Apocalypse: The Great War of the Underworld) de Takashi Miike
(Première mondiale – séance spéciale)

Green Room de Jeremy Saulnier
Première mondiale

Much Loved de Nabil Ayouch
Première mondiale

Mustang de Deniz Gamze Ergüven
Première mondiale – premier film

L’Ombre des femmes de Philippe Garrel
Première mondiale – film d’ouverture
Précédé d’un court métrage inédit de Philippe Garrel de 1968, Actua 1

Peace to Us in Our Dreams de Sharunas Bartas
Première mondiale

Songs My Brothers Taught Me de Chloé Zhao
Première internationale – premier film

Efterskalv (The Here After) de Magnus von Horn
Première mondiale – premier film

Le Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael
Première mondiale

Trois souvenirs de ma jeunesse de Arnaud Desplechin
Première mondiale

Courts métrages

Bleu Tonnerre de Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné
Première internationale

Calme ta joie de Emmanuel Laskar
Première mondiale

El pasado roto de Martín Morgenfeld Sebastián Schjaer
Première mondiale

Kung Fury de David Sandberg
Première mondiale

Pitchoune de Reda Kateb
Première mondiale

Provas, Exorcismos de Susana Nobre
Première mondiale

Pueblo de Elena Lopez Riera
Première mondiale

Quelques secondes de Nora El Hourch
Première mondiale

Quintal de André Novais Oliveira
Première mondiale

Rate Me de Fyzal Boulifa
Première mondiale

The Exquisite Corpus de Peter Tscherkassky
Première mondiale

Section parallèle du Festival de Cannes créée par la Société des réalisateurs de films (SRF) après mai 68, la Quinzaine des Réalisateurs a pour objectif de découvrir les films de jeunes auteurs et de saluer les oeuvres de réalisateurs reconnus. Indépendante, libre, non compétitive, la Quinzaine des Réalisateurs est ouverte à toutes les formes de création cinématographique.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie