Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Design : vers l'épuré et le sophistiqué
Vie

Design : vers l’épuré et le sophistiqué

En matière de décoration, la mode du rustique industriel bat son plein depuis quelques années. À l’opposé de cette tendance, certains créateurs proposent des meubles et des luminaires plus raffinés renouant avec le glamour des années 1970 et 1980. Daniel Anaka est l’un d’entre eux: en 2014, cet ancien designer de mode et architecte d’intérieur a ouvert Espace Moderne, un magasin de meubles à Griffintown.

Il s’est mis progressivement à créer des luminaires, ce qui lui a permis d’exprimer davantage sa créativité qu’à l’époque où il concevait des vêtements. Résulat: sa boutique s’est muée en salle de montre. Aujourd’hui, il dessine surtout des luminaires, qui sont confectionnés sur mesure sur place, mais aussi des tables à café, des consoles ainsi que des sofas fabriqués à Montréal.

Il imagine également des suspensions lumineuses en verre, qui sont soufflées dans les Cantons de l’Est. Signe de cette évolution, Daniel Anaka a récemment décidé de rebaptiser son entreprise en Atelier Anaka et de lancer le site internet du même nom pour vendre sa production dans le reste du Canada ainsi qu’aux États-Unis.

Des lignes plus modernes et géométriques

En moyenne, une à trois créations voient quotidiennement le jour alors qu’il est seulement épaulé par un employé à mi-temps. Si le style industriel l’a influencé au départ, il a évolué vers des lignes plus modernes et géométriques: «Il était temps de passer à autre chose, la tendance rustique industrielle tire à sa fin, sauf à Montréal».

Celui qui se décrit comme un enfant des années 1980 a puisé son inspiration dans cette décennie et celle qui l’a précédé. Daniel Anaka affectionne notamment la pierre et surtout le marbre, qu’il utilise pour fabriquer les plateaux de ses tables et de ses consoles. «C’est un matériau noble et beau», souligne-t-il.

Côté couleur, la sophistication du noir se mêle à la chaleur de tonalités dorées et cuivrées, dont il aime la richesse. Elles viennent réchauffer le métal, qui trouve également une place de choix dans ses réalisations. Mais l’effet mat est privilégié au métal clinquant des années 1970 et 1980 pour éviter de tomber dans le quétaine: «Il s’agit de revisiter cette période mais en version actuelle, avec la volonté d’aller vers l’épuré plutôt que le flamboyant…»

Atelier Anaka
1610, rue Notre-Dame Ouest – Montréal
514-524-3553
www.atelieranaka.com

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie