Fréquentations auditives: Braids, Osheaga, DIANA et Douglas Dare
Fréquentations auditives

Fréquentations auditives: Braids, Osheaga, DIANA et Douglas Dare

Chaque semaine dans cette chronique, je vous offre mes conseils-concerts ainsi que les morceaux de musique à vous mettre dans les écouteurs immédiatement. 

Qu’est-ce qu’on va voir?

Le trio montréalais Braids fait une mini-résidence à la Casa del Popolo cette semaine. Les musiciens joueront trois soirs consécutifs de concerts intimes avec Bernice (27 juillet), Mozart’s Sister (28 juillet) et Doldrums (29 juillet) en premières parties. Braids lançait en mai dernier un EP de quatre titres, Companion, dont voici la pièce titre:

Ce vendredi débute la 11e édition du méga festival Osheaga. Je serai sur place pour faire de petites entrevues vidéo et mes collègues blogueurs y seront aussi pour vous parler de leurs impressions des concerts qu’ils/elles auront vu ce week-end. Voici nos humbles suggestions parmi tant d’autres: https://voir.ca/musique/2016/07/20/osheaga-2016-arrets-suggeres/

À lire aussi, les parcours de Julie Ledoux et de Stéphanie Chicoine.

Et si vous ne pouvez pas aller au festival en journée (c’est sold-out), il y a d’excellents concerts en fin de soirée en ville aussi: Wolf Parade, Dragonette, Kaytranada et plus: plus.osheaga.com/osheaga-presents

Qu’est-ce qu’on écoute?

Le groupe torontois DIANA, qui nous avait charmés avec un premier album en 2013 de pop hypnotisante et dance, se faisait plutôt discret depuis quelque temps. Le voilà de retour avec un nouvel extrait, Slipping Away, qui reprend là où DIANA nous avait laissés mais avec un petit kick d’énergie de plus. Le second album devrait sortir à l’automne.

Douglas Dare est un pianiste et chanteur londonien. Ce nouvel extrait convaincant, Doublethink, est tiré de Aforger, son prochain album, à venir le 13 octobre chez Erased Tapes. Il démontre le désir qu’a l’artiste d’aller au-delà de ses pièces précédentes, plutôt piano-voix. Ici, sa voix qui trône par-dessus la batterie, la guitare et le piano, fait parfois penser à celle de Zach Condon (Beirut) et l’univers qui se développe est captivant et sombre. Frissons garantis.

Écoutez-la en première ici: stereogum.com/1890307/douglas-dare-doublethink/franchises/premiere/

Qu’est-ce qui résonne?

J’ai beaucoup aimé le set énergique, passionné de Japanese Breakfast samedi dernier au Ritz PDB, mais un peu moins celui de Mitski, trop court. Après environ 35 minutes, la chanteuse était seule sur scène sans son batteur (excellent tout au long) et elle a annoncé qu’elle allait enchaîner avec ses deux chansons en rappel parce que ça donne quoi, après tout, de sortir et revenir sur scène? On peut comprendre qu’il y a des soirées moins motivantes que d’autres, mais je n’ai pas trouvé que Mitski nous en a donné pour notre argent. Mais ça n’enlève rien à la beauté ravageuse de son plus récent album, Puberty 2.

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!