Ne manquez rien avec l’infolettre.
Le duo Mesnard-Demers embellit le Grand Marché
Arts visuels

Le duo Mesnard-Demers embellit le Grand Marché

Une imposante statue du duo Mesnard-Demers a été érigée sur le site nouvellement réaménagé.

Fraîchement inauguré, le Grand marché de Québec s’est doté d’une oeuvre d’art fantaisiste, une création des artistes locales Isabelle Demers et Fanny Mesnard.

L’oeuvre de 20 pieds de haut, intitulée Comment vivent les renards dans la clairière laurentienne et installée sous un magnifique puits de lumière, exhibe deux emblèmes de la Province, soit la tête de violon et le renard roux.

«Notre proposition met en valeur une plante consommable et un mammifère qui caractérisent la forêt mixte laurentienne tout en symbolisant la cuisine d’ici et les valeurs de solidarité familiales et communautaires : la fougère autruche, plus connue sous le nom de tête-de-violon, et le renard roux du Québec. L’œuvre les représente sous la forme d’une talle spectaculaire d’une hauteur de vingt pieds composée de trois jeunes pousses, semblant irrésistiblement attirées vers la lumière du puits qui les surplombe» expliquent Mesnard et Demers.

Cette sculpture imposante est composée d’aluminium présente un dégradé de couleurs allant du gris clair métallisé au vert forêt. Elle a pu être réalisée grâce à l’enveloppe budgétaire représentant 1% du budget total de réaménagement du GMQ, un pourcentage légal qui doit être octroyé à l’embellissement des infrastructures publiques du Québec en vertu de la Politique d’intégration des arts à l’architecture.

Aménagé au coût de 24,5 millions de dollars, le Grand Marché a ouvert ses portes au grand public le 14 juin dernier en remplacement du Marché du Vieux-Port, avec un objectif d’achalandage de 1,6 à 2 millions de visiteurs par année. À l’ancien emplacement, le site pouvait recevoir entre 10 000 et 12 000 visiteurs. Le nouvel espace voit grand et souhaite maintenant accueillir jusqu’à 20 000 visiteurs quotidiennement.

Ce n’est pas la première fois que le travail du duo féminin est présenté à Québec. Dans le cadre des Passages insolites l’an dernier, elles avaient eu droit d’exposer leurs œuvres sur une installation éphémère face au bassin Louise, juste à côté de l’Espace 400e.

À LIRE : Notre portrait du duo Mesnard-Demers